top of page
Rechercher

La bienveillance implique parfois de se faire haïr




Dans le tumulte de nos vies, la bienveillance est présentée comme une lumière d'espoir et de réconfort. C'est une qualité humaine essentielle qui transcende les barrières sociales, culturelles et géographiques. C'est-à-dire concrètement ?


La bienveillance est bien plus qu'un simple acte de gentillesse ou de compassion. C'est parfois un acte de foi où les bénéfices ne se voient pas directement mais où il convient d'adopter un point de vue plus large. Exemple licencier un salarié qui ne s'épanouit pas dans son poste et qui n'assure pas ses missions correctement. Le licencier passe pour un acte mauvais alors qu'il dénote au contraire un besoin de cohérence pour une équipe qui a besoin d'équité, de justice, de sens et un salarié qui est malheureux au quotidien, une entreprise qui s'y perd...

C'est un état d'esprit profondément enraciné dans la volonté de comprendre et de soutenir les autres, quelles que soient les circonstances et les conséquences sur notre propre image.


Une véritable bienveillance rétablit l'équilibre, au-delà de l'intérêt personnel. De plus, la bienveillance n'est pas seulement bénéfique pour ceux qui la reçoivent, mais aussi pour ceux qui la pratiquent. Des études ont montré que les actes de bienveillance peuvent améliorer notre bien-être émotionnel, réduire notre niveau de stress et renforcer nos relations interpersonnelles.

En investissant dans la bienveillance, nous investissons également dans notre propre bonheur et notre propre épanouissement.


Le jugement des autres peut nous induire en erreur et la peur de leur regard, nous conforter dans des décisions qui ont finalement des conséquences désastreuses sur le long terme.

Une résilience extraordinaire est alors de mise pour aller au-delà de ces perceptions où, il est bien connu que plus les gens sont nombreux à partager une opinion, plus ils ont raison...

Ne nous cachons pas derrières des actes faussement idéologiques pour éviter de nous confronter à l'autre.


En investissant dans la bienveillance, nous investissons également dans notre propre bonheur et notre propre épanouissement. Pourquoi s'en priver ?

1 vue0 commentaire

Commentaires


bottom of page