top of page
Rechercher

L'ère de la bienveillance mais pas du doute, faut quand-même pas pousser 😐

Dernière mise à jour : 2 avr.




Notre confiance en nous est souvent mise à rude épreuve.


Pour peu qu’elle soit fragile, voire quasi inexistante, c’est le grand vide dans notre esprit à ce moment-là.


Les mauvais coups, les conflits, les rejets en tout genre que nous vivons et qui touchent chacun d’entre nous ont tendance affaiblissent ceux qui n'ont pas encore l'état d'esprit qui permet de voir la vie autrement.


Quoi qu'il en soit, aussi fort soit-on, parfois nous sommes dans un dilemme.



Naît le doute.


"Suis-je quelqu’un de bien ? Suis-je fait pour ça ? Est-ce que les choses vont finir par s’arranger ? Je n'y arriverai jamais..."


Il est sain d’accueillir chaque ressentiment à sa juste valeur. 


Pourquoi se voiler la face ? C’est en acceptant ces "moments de faiblesse" qu’on pourra les ajouter à des obstacles qu’on aura surmonté. 


Comment avancer si on n’est pas dans la bonne direction ? On marche mais pour aller où ? 



Le doute est notre serviteur dans ces moments d'égarement. 


Il nous permet de retrouver du sens à nos pas, de nous assurer que nous étions bien sur le bon chemin ou pas. Pourquoi avons-nous été en conflit avec tel ou tel proche ? Pourquoi avons-nous perdu notre emploi ? Pourquoi ne réussissons-nous pas à obtenir une augmentation de salaire ? Pourquoi les choses sont toujours si compliquées?



C’est le moment de reconnaître notre responsabilité dans ce qui nous arrive : "je me suis fâché avec mon amie par ce que je n’ai pas vu qu’elle était en détresse, je me suis focalisée sur son agressivité sans chercher à la comprendre. C'est moi qui ai pris mes distances.". "J’ai perdu mon emploi par ce que je ne m’investissais pas assez, parce qu’au fond de moi quelque chose ne me convenait pas dans cette entreprise. Je n'étais jamais motivé, je préférais discuter avec mes collègues. Finalement peu de satisfaction professionnelle ressortait de cet emploi.". "Je n’obtiens pas d’augmentation de salaire parce que mon patron n’est pas assez reconnaissant mais aussi parce que je n’ai pas envisagé de chercher un autre emploi, mieux payé. Parce qu'on au fond, ce que je veux c'est une reconnaissance de mon investissement qui se traduit par un revenu supérieur. Si mon patron ne me fournit ni l'un, ni l'autre, il y a de nombreuses autres entreprises qui m'attendent.". 



Les choses sont ce qu'elles sont. C'est nous qui les jugeons compliquées en fonction de notre point de vue. Si nous accueillons les événements avec entrain et positivisme, elles ne sembleront plus si compliquées, elles en deviendront même très agréables…


Aussi, une fois cet état des lieux réalisé, plus ou moins facilement selon chacun, parfois avec de l'aide, vient le temps du changement et des réponses à certaines de nos questions (pas toutes hein, il faut bien un peu de mystère).


Nous pouvons enfin continuer notre chemin, maintenant nous savons pourquoi nous l'empruntons... ☀ 



20 vues0 commentaire

Comments


bottom of page