top of page
Rechercher

Le TOC ou la PANIC ROOM




Trouble > gène = qui vient nous déranger


Obsessionnel > focalisation = là où l'attention est portée


Compulsif > irrépressible = qui semble plus fort que nous



Comment appeler autrement un fait un événement qui vient nous déranger sur lequel notre attention sera portée et qui nous apparaît comme une fatalité ?



UNE DISTRACTION



Notre esprit est tellement puissant qu'il parvient à créer en son for intérieur des schémas de protection qui nous évitent de focaliser notre attention sur des éléments traumatisants ou pénibles que nous avons vécus.



Une telle force peut être redirigée à notre profit, encore faut-il mettre le doigt sur ce qui cause ces TOC. A la différence d'un médicament qu'il suffit d'arrêter pour voir réapparaître les symptômes si le mal est toujours présent, le TOC, fabriqué par l'esprit ne sera éliminé que si nous allons chercher les bonnes clés et savons trouver la bonne porte.



C'est là que travail thérapeutique prend tout son sens.


Comment se concentrer soi-même sur sa libération quand l'attention est sans arrêt happée par un inconfort aussi prégnant ?


Accompagner la personne à l'intérieur d'elle-même et la laisser œuvrer en autonomie, ne pas l'influencer directement, rester à la bonne place lui permettra de prendre confiance en elle. A partir de ce moment seulement, les choses deviennent possibles.


Le thérapeute ne peut pas trouver une cachette qu'il ne connaît pas s'il ne sait pas comment est votre maison et si vous n'avez pas d'abord levé les barrières.



C'est pourquoi les thérapies comme l'hypnose, la PNL, l'EMDR, etc. sont des outils très puissants entre les mains de ceux qui savent accompagner les personnes à sortir de leur panic room ✨

14 vues0 commentaire

Comments


bottom of page